agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

Institut de Psychologie Portails : www - étudiants - personnels Institut de Psychologie

Vous êtes ici : fr > Actualités > Manifestations scientifiques > « A la rencontre de l’autre : Eprouver ses limites »

Actualité du 7 février 2020
de 8H à 18H

« A la rencontre de l’autre : Eprouver ses limites »

 

12e journée du Master 2 professionnel Psychologie et psychopathologie cliniques Département de psychologie clinique

M2Pro.jpg

M2Pro.jpg

Argument :

 

« Entrer en contact et être sensible, dans le transfert psychotique et non psychotique,

au sens et à la substance du fantasme, renvoie aux premières expériences de la vie de l'enfant : le froid et le chaud, le sec et l'humide, le dur et le mou, le plein et le vide.

Les sensations élémentaires du patient et de l'analyste, ce "corps à corps", font partie du climat de la rencontre, ce que j'appelle "l'écologie du transfert" »

Salomon Resnik

 

 

Cette dernière année universitaire est aussi une première année de formation. La première année où nous, anciens étudiants de fin de de deuxième cycle, étions tout entier plongés dans ce qui allait devenir notre métier. Une année que l’on a espérée autant que redoutée : « et si je n’étais pas capable d’être psychologue ? ». Ce doute n’a eu de cesse de nous habiter tout au long de ces mois de stage. Apprendre, écouter, s’inspirer … trouver sa place mais plus encore son style à soi. Rien ne vient facilement. Il nous faut tâtonner, essayer, hésiter. Réfléchir.

Il y a dans cette citation de Salomon Resnik comme un écho à cette expérience : il s’agit d’abord d’« entrer en contact », de rencontrer. Une rencontre qui se fait dans un espace bien spécifique : celui de la vie psychique. Il s’agit d’être à l’écoute de cette vie-là. Une vie psychique qui n’est pas une vie désincarnée mais une vie dans le corps. Il existe une climatologie de la rencontre dont il nous a fallu nous imprégner pour prétendre entrer en lien avec l’un et avec l’autre. Comme, au fond, pour entrer en lien avec les processus psychique qui traversent une institution. Cette climatologie de la rencontre nous semble venir de ce qu’il y a de plus archaïque en nous, de la part infantile d’avant l’utilisation des mots. Il ne s’agirait pas simplement de se pencher sur la vie psychique du patient tout en prenant en considération nos propres affects contre transférentiels. Mais de se pencher sur cette chose, cette « chimere » création de la rencontre dans l’actuel du patient et du psychologue. Une rencontre qui n’est pas sans conséquence. Il s’agit en effet de rencontrer mais aussi de se laisser rencontrer.

 

 

Programme de la journée

Matinée

8h00 : accueil du public


8h45 : Introduction par Albert Ciccone, Professeur de psychopathologie et psychologie clinique, responsable de la Mention Psychopathologie Clinique Psychanalytique

 

9h15 : Corps du clinicien et cadre institutionnel comme mediums malléables : comment penser les limites ?

Alison Dupuis, psychologue clinicienne promo 2018-2019 et Lucie HÉE, psychologue clinicienne (CATTP adolescents)

10h00 : Épreuve des limites subjectives et institutionnelles dans un service de psychiatrie : la rencontre est ce devant quoi un clinicien ne doit reculer en aucun cas

Mathilde Bleton, psychologue clinicienne promo 2018-2019 et Arnaud Boeglen, psychologue clinicien (Psychiatrie adultes)

 

Discutant des deux interventions :

 

Vincent Di Rocco, Professeur de psychopathologie et psychologie clinique, Directeur du Département de psychologie clinique

 

11h00 : pause-café

 

 

11h30 : Quand l'histoire institutionnelle entre en résonance avec l'histoire des patients : faire face aux suicides

 

Mylène Fournier, psychologue clinicienne promo 2018-2019 et Lou Tixier, psychologue clinicienne (psychiatrie adulte)

Discutant :

Magali Ravit Professeure de psychopathologie et psychologie clinique, Directrice du Centre de recherches en psychopathologie et psychologie clinique

12h30 : repas partagé

Après-midi


14h00 : Régression dans un groupe d’enfants : le thérapeutique aux limites de l’institution.

Aurélie Marin, psychologue clinicienne promo 2018-2019 et Didier Roffat, psychologue clinicien (MECS), analyste de groupe, formateur CIRPPA

14H45 Concert Albert Ciccone / Pierrick Bayle

« C’est cela qui me bouleverse dans l’art : comment d’une chose si fragile on tire une œuvre, comment dans cette situation d’apothéose de la solitude on rencontre l’autre » Stephane Lambert

15h15 : Pause café

15h30 : "De l'identité qu'on bat à un combat pour l'identité"

 

Elisa Madillo, psychologue clinicienne promo 2018-2019 et Jeanne Hélène Mayaux, psychologue clinicienne

 

Discutant des deux interventions :

Albert Ciccone


16h30 : Conclusion de la journée par Dominique Thouret, Neuro-psychiatre, psychanalyste (APF), formé auprès de Salomon Resnik, Herbert Rosenfeld et Henri Maldiney

 


 

Entrée libre

Cette journée, ouverte à tous et gratuite, s’adresse à l’ensemble des étudiants des promotions passées et actuelles, à l’ensemble des maîtres de stage et des enseignants, et au-delà à tous les praticiens intéressés par les questions de formation et de transmission.

 

Renseignements & Inscription

Pour vous inscrire, écrivez-nous à : jm2pro2020@gmail.com

Repas

Dans un esprit de convivialité́, le repas de midi sera sous forme de buffet participatif.

Merci de vous inscrire à l’adresse mail suivante, en précisant ce que vous pensez apporter : sucré, salé, boissons : jm2pro2020@gmail.com

 

Accès

Tramway T2 : arrêt « Parilly – Université »

Par la route :
Depuis Lyon et le périphérique : direction Grenoble-Chambéry (A43), sortie « Parc de Parilly » Depuis Grenoble et Chambéry (A 43) : sortie « Université Lyon 2 Parc de Parilly »


Type :
Journée d'étude
Lieu(x) :
Campus Porte des Alpes
Amphithéâtre Culturel

mise à jour le 7 février 2020


Documents :

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Université Lumière Lyon 2